BARBEY D'AUREVILLY Jules. Lettre autographe... - Lot 4 - Giquello

Lot 4
Go to lot
Estimation :
2000 - 3000 EUR
Result with fees
Result : 2 340EUR
BARBEY D'AUREVILLY Jules. Lettre autographe... - Lot 4 - Giquello
BARBEY D'AUREVILLY Jules. Lettre autographe signée à Trebutien, datée de Bonséjour, Samedy, Août [11 août 1844 à l'encre rouge]. 5 pages in-8 (208 x 133 mm), à l'encre noire, adresse et marques postales sur la 6e page datées du 13 août 1844, sous chemise demi-maroquin noir moderne. Belle lettre amicale au sujet de Du dandysme et de George Brummell. Barbey et Trebutien se rencontrent à Caen au début des années 1830. Leur amitié durera près de trente ans durant lesquels ils échangeront une importante correspondance. À l'époque de cette lettre, G.-S. Trebutien est alors conservateur-adjoint de la bibliothèque de Caen. [...] Vous avez épousé ma vie, lui écrit Barbey avant d'évoquer longuement Brummell dont il va lui envoyer le manuscrit [Du dandysme et de George Brummel paraîtra l'année suivante, par les soins de Trebutien chez Mancel, à Caen], mais précise: Mon idée n'était pas que vous puissiez penser à le publier. Du reste, vous jugerez-vous-même. Une telle étude est-elle publiable isolément, hors d'une revue ou d'un journal? Je ne le crois pas. Ce serait peut-être trop prétentieux. Il en a fait une copie destinée à Bertin [directeur du Journal des débats] et offrira à Trebutien le premier trait, les feuilles qui ont reçu immédiatement la pensée sortant de [s]a tête. Il refuse d'en autoriser une traduction anglaise avant que le livre ne soit paru ici ou à Caen. Il évoque ensuite longuement le refus que lui a opposé Buloz d'insérer son texte dans la Revue des Deux Mondes: que voulez-vous? C'est une tête de bois [...] Les hommes stupides valent mieux que les esprits inconséquents. Il regrette de n'avoir pas pu publier ce coup de fouet sur les reins, matelassés de graisse et d'égoïsme, de l'épais et oublieux Bertin. Il est découragé par un tel échec, mais se trouve consolé par leur amitié: Votre lettre m'a balayé de l'esprit et du coeur bien des choses. Il veut le revoir et ajoute, parlant de leur ami défunt l'écrivain Maurice de Guérin: Voulez-vous la mesure de ce bonheur-là? Il n'y
My orders
Sale information
Sales conditions
Return to catalogue