ALMANACH ROYAL, année bissextile 1760. Paris,... - Lot 8 - Giquello & Associés

Lot 8
Aller au lot
Estimation :
5000 - 6000 EUR
Résultats avec frais
Résultat : 10 742EUR
ALMANACH ROYAL, année bissextile 1760. Paris,... - Lot 8 - Giquello & Associés
ALMANACH ROYAL, année bissextile 1760. Paris, Le Breton, 1760. In-8, veau blanc, sur les plats décor de parties découpées mosaïquées de maroquin rouge et vert, et de compartiments recouverts de mica à fond de paillons de couleurs diverses sur lesquels se détachent des ornements or et argent, le tout agencé autour d'un médaillon central contenant des armoiries peintes sous mica, de deux modèles différents ; pastilles mosaïquées et points d'or sur le veau blanc, roulettes et fers dorés sur les parties de maroquin rouge et vert ; dos orné dans le même goût, roulette intérieure, doublure et gardes de tabis rose, tranches dorées, boîte de chagrin noir signée Lobstein-Laurenchet (Reliure de l'époque). Somptueuse reliure de veau blanc mosaïquée et décorée de paillons sous mica, aux armes peintes de Flahaut de la Billarderie, probablement Charles-Claude, comte d'Angiviller (1730-1809), ami personnel de Louis XVI qui le nommera directeur général des Bâtiments du Roi en 1774, succédant ainsi au marquis de Marigny, le frère de Madame de Pompadour. Le comte d'Angiviller encouragea la peinture d'histoire et le néoclassicisme, et commandera à David le Serment des Horaces. Il fit travailler des sculpteurs tels Houdon ou Pajou et décida en 1771 d'utiliser la grande galerie du Louvre pour exposer les collections royales qu'il enrichit constamment. Il émigra en 1791 au Danemark où il mourut. Étiquette gravée du marchand papetier Larcher, à la Teste Noire, datée 1756, collée sur une garde. Ex-libris Henri Beraldi (ne figure pas au catalogue). Certaines parties mosaïquées restaurées, le mica protégeant les armoiries remplacé, chasses irrégulières, pièce de titre moderne.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de vente
Retourner au catalogue