BIBLE (Ancien et Nouveau Testament ; Interprétation... - Lot 28 - Giquello & Associés

Lot 28
Aller au lot
Estimation :
50000 - 70000 EUR
Résultats avec frais
Résultat : 81 900EUR
BIBLE (Ancien et Nouveau Testament ; Interprétation... - Lot 28 - Giquello & Associés
BIBLE (Ancien et Nouveau Testament ; Interprétation des noms hébraïques) En latin, manuscrit enluminé sur parchemin France, Paris, vers 1240-1260 Avec deux initiales historiées (Atelier dit Mathurin [Mathurin Atelier]), 83 initiales ornées et de très nombreuses initiales filigranées 604 ff., précédés et suivis de un feuillet de parchemin blanc (gardes), foliotation ancienne perceptible mais rognée un peu court, foliotation moderne au crayon à mine, complet [collation : i-xi24, xii14, xiii-xviii24, xix22, xx26, xxi-xxiii24, xxiv14, xxv-xxvii24], système de signatures alphabétiques A-Z, Aa, Bb, Cc, autre système de numérotation des cahiers dans le coin inférieur gauche des premiers feuillets de chaque cahier, fine écriture gothique fort abrégée, nombreuses corrections ou notes marginales par des mains strictement contemporaines, texte sur deux colonnes, 48 lignes par colonne (justification : 65 x 100 mm), réglure à la mine de plomb, titres courants en capitales alternativement bleues et rouges, rubriques en rouge vif, numérotation des chapitres en rouge et bleu dans la justification du texte, parfois débordant dans les marges, nombreuses initiales peintes en rouge ou bleu, pléthore d'initiales filigranées en rouge ou bleu (certaines initiales sont des initiales «puzzle») avec décor filigrané bleu pâle ou rouge se prolongeant dans la marge, 83 initiales ornées peintes en bleu et rose foncé avec décor à l'or bruni et entrelacs colorés, hybrides zoomorphes, dragons, serpents, se prolongeant parfois dans la marge, et 2 initiales historiées (ff. 1 et 4v), du même style et palette, dont l'une présente 7 petites miniatures distinctes (7 médaillons quadrilobés et une miniature au pied de l'initiale). Reliure moderne (XIXe s.) de velours rouge pâle (tirant sur le rose), plats de carton recouverts de velours, dos lisse, fermoirs métalliques avec motifs gravés de fleurs et de feuillages, tranches dorées (velours usé). Petite déchirure et restauration du feuillet (fol. 4) avec petite perte au niveau de l'initiale historiée dans la partie supérieure gauche (fol. 4v). Quelques petits trous de vers et taches, sans gravité. Déchirure à un feuillet (f. 309), sans perte de texte. Un feuillet plus court (fol. 570). Dimensions des feuillets : 90 x 138 mm ; dimensions de la reliure : 100 x 145 mm. Fort belle Bible portative du XIIIe siècle, datable vers 1240-1260 sur des bases stylistiques. Véritable prouesse technique du XIIIe siècle, les Bibles portatives (ou Bibles des prédicateurs) ne cessent de nous étonner par leur minutie et leur élégance. Le présent manuscrit est d'un format très petit : les dimensions moyennes des Bibles portatives sont plus proches de 115/125 x 170/185 mm. La Bible présentée ici mesure 90 x 138 mm et cette taille plus petite mérite d'être soulignée. Les Bibles portatives contiennent le texte complet de la Vulgate dans un petit volume, aisément transportable. La mise-au-point et fabrication de ces «Bibles portatives» a certainement bouleversé les pratiques de lectures et l'utilisation de la Bible dans les cercles de prédicateurs, notamment les Ordres mendiants qui se devaient de pouvoir facilement se référer aux textes sacrés pour la rédaction de leurs sermons. Les premiers exemples de ces Bibles portatives ont été copiés à Paris à la fin des années 1220 ou au début des années 1230, et le format a été adopté rapidement dans toute l'Europe. Paris a également été le centre de diffusion d'un nouveau texte de la Vulgate, connu sous le nom de «Bible de Paris». Cette dernière était caractérisée par le nouvel ordre des livres bibliques, de nouveaux prologues, un nouveau système de chapitrage. Sa fine écriture témoigne de l'habileté des copistes et son élégante décoration par un atelier parisien confirme son origine. Provenance : 1. Manuscrit copié à Paris, sur des bases textuelles (texte, ordre des livres bibliques et choix des prologues de la «Bible de Paris») mais surtout corroboré par des éléments stylistiques lié aux initiales filigranées avec l'inclusion d'éléments ornementaux que l'on retrouve à Paris à partir des années 1240 (voir ci-dessous la section «Illustration» en particulier les travaux de P. Stirnemann (1990)) et le traitement des initiales historiées et ornées attribuables au «Mathurin Atelier» étudié par R. Branner (1977) et dont on trouve des comparaisons dans d'autres Bibles peintes par cet atelier, en particulier le traitement typique de la grande initiale “I” introduisant la Genèse). 2. Mention de prix d'achat ancien, écriture cursive, en latin, difficilement lisible. On distingue le mot «Emptus xii...». 3. France, collection particulière. Texte : Absolument complet, il regroupe : l'Ancien Testament qui occupe les ff. 1-447v. - le Nouveau Testament qui occupe les ff. 448-556v. - les Interprétation des noms hébraïques qui occupe les ff. 557-604. Ancien Testament : ff. 1-3v, Saint Jérôme, Epistula 53 ad Paulinum, incipit, Fr
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de vente
Retourner au catalogue