HEURES À L'USAGE DE ROME. Horae in laudem... - Lot 50 - Giquello & Associés

Lot 50
Aller au lot
Estimation :
12000 - 15000 EUR
HEURES À L'USAGE DE ROME. Horae in laudem... - Lot 50 - Giquello & Associés
HEURES À L'USAGE DE ROME. Horae in laudem beatissimae virginis Mariae, ad usum Romanum. Paris, Simon de Colines, 1543. In-4, maroquin rouge, jeux de filets à froid et dorés en encadrement, grand cartouche orientalisant frappé au centre le milieu en réserve, dos orné de filets et d'un petit fleuron répété, tranches vertes, boîte de toile verte (Reliure de la seconde moitié du XVIe siècle). Brun, p. 217. - Lacombe, n°426. - Mortimer, n°306. - Renouard, Colines, pp. 378-379. L'un des chefs-d'œuvre du livre illustré français de la Renaissance. Première édition au format in-quarto de ce très beau livre d'heures imprimé par Simon de Colines. Ce dernier en publia une autre édition la même année, au format in-octavo. L'édition est imprimée en caractères romains et s'ouvre par un titre imprimé en rouge et noir, placé dans un encadrement gravé sur bois décoré de frises végétales avec bucranes et statues de bustes féminins. Le texte est imprimé en rouge et noir, et chaque page est bordée d'un encadrement choisi parmi un ensemble de 16 modèles classés en deux types différents : le premier est constitué de 8 encadrements gravés au simple trait dans la manière de Geoffroy Tory, décorés de candélabres, d'amours et de chérubins, de grotesques, de feuillages à l'antique, etc., et le second de 8 autres encadrements gravés en noir ornés d'arabesques ou de fleurons aldins qui rappellent beaucoup le décor des reliures contemporaines. Quelques-uns de ces encadrements furent employés par Colines pour orner le titre de certains de ses livres. Certains de ces bois portent les dates 1536, 1537 ou 1539. 14 grandes compositions gravées sur bois à pleine page, chacune dotée d'un encadrement particulier, illustrent ce livre d'heures. Elles sont ici en premier tirage. Ces beaux bois ont été gravés avec finesse et sept d'entre eux sont marqués de la croix de Lorraine. À l'exception de la figure de saint Jean, gravée au trait, ils portent tous des effets ombrés et offrent des détails minutieux. Mortimer indique qu'ils ont été conçus pour ne pas être coloriés. L'almanach au verso du titre est donné pour les années 1543 à 1568, soit 26 ans. Plaisant exemplaire, réglé, dans une reliure en maroquin rouge de la seconde moitié du XVIe siècle avec les tranches peintes dans une belle teinte vert d'eau. Le grand fer frappé sur les plats, d'inspiration orientale et à fond doré, est d'un modèle remarquable : l'empreinte qu'il laisse en creux dans l'épaisseur du carton fait ressortir le médaillon central vide qui apparaît donc en relief. Des bibliothèques Miniscalchi (ex-libris armorié gravé avec mention Biblioteca Miniscalchi) et Georges Wendling. Les 2 derniers feuillets sont un peu désolidarisés. Coiffes restaurées ; nerfs, charnières et coupes un peu marqués.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de vente
Retourner au catalogue