Suite de cinq panneaux de plafond en bois... - Lot 18 - Giquello & Associés

Lot 18
Aller au lot
Estimation :
2000 - 3000 EUR
Résultats avec frais
Résultat : 9 100EUR
Suite de cinq panneaux de plafond en bois... - Lot 18 - Giquello & Associés
Suite de cinq panneaux de plafond en bois de résineux peints a tempera, closoirs, représentant pour trois d'entre eux des têtes humaines ou animales, deux par deux, lévrier chapeauté et tête de femme, gentilhomme portant un chaperon à cornette au visage de canidé et un moine caricaturé à tête de chien, personnage au faciès simiesque coiffé d'une cane regardant un maure moustachu et, pour les deux autres, une créature chimérique ailée à tête d'homme barbu et un ours. Sud de la France, Roussillon ?, vers 1400 Hauteurs: 17,4 à 19,7 cm - Longueurs: 32,3 à 39,5 cm (accidents et restaurations) On trouve dans le sud de la France, principalement en Languedoc et Roussillon, des plafonds peints composés de panneaux historiés, appelés closoirs, qui prenaient place entre les solives, le long des murs ou des poutres maîtresses. Réservés aux palais, aux maisons nobles parfois aux églises, ces closoirs sont ornés de thèmes très divers, animaux, bustes, blasons, feuillages ... Ils peuvent aussi relever comme ici des "drôleries" à l'image des marginalia des manuscrits médiévaux peuplées de tout un monde imaginaire et fantaisiste à connotation le plus souvent humoristique et satyrique. Ouvrages consultés: M. Bourin, M. Pérez-Simon et G. Puchal sous la dir. de, De l'Aragon au Frioul: esquisse d'une géographie des plafonds peints médiévaux, Actes des rencontres RCPPM (Lagrasse, octobre 2015), Editions de la Sorbone, Paris, 2021 (en ligne)  L. Ceccantini et D. Grenet, Marges et marginalia, du Moyen Âge à aujourd'hui, Des plafonds à drôleries ? Analyse des plafonds peint médiévaux à la lumière des marges des manuscrits, Ecole nationale des Chartres, Cahiers Jean-Mabillon, Paris, 2016 (en ligne).
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de vente
Retourner au catalogue