Juste de Juste (Giovanni di Giusto Antonio Betti, dit) (c. 1505-c. 1559)

Lot 2
Aller au lot
Estimation :
10000 - 12000 EUR
S'inscrire sur drouot.com
Juste de Juste (Giovanni di Giusto Antonio Betti, dit) (c. 1505-c. 1559)
Pyramide de six hommes. 1543. Eau-forte. Feuille : 209 x 280 mm. Zerner 1. Très belle et fraîche épreuve sur vergé mince beige avec fragment de filigrane au bord inférieur droit (aile ?), les traces de polissage du cuivre bien perceptibles. Infime arrachement à droite de l'angle supérieur gauche. Petite amincissure au-dessus de la signature (visible par transparence). Pli de séchage horizontal médian. Quatre petits restes de kraft gommé aux bords du feuillet au verso. Très rare. Œuvre «d'un dessinateur habile et d'un grand original, capable d'affirmer l'impossible avec conviction» (H. Zerner, École de Fontainebleau, Gravures, Paris, Arts et Métiers graphiques, 1969, p. XXXV), cette pyramide fait partie d'un ensemble de 17 gravures sculpturales, dont cinq pyramides humaines, véritables morceaux de bravoure, communément attribuées aujourd'hui à Juste de Juste. Cet artiste naquit à Tours dans une famille d'origine florentine, les Betti, établis en France en 1504 et naturalisés en 1513 sous le nom de Juste. Son père et ses oncles étaient sculpteurs du roi, spécialisés dans les tombeaux. Dans les années 1530, il participa à la première école de Fontainebleau, dans l'équipe de Rosso puis de Primatice, travaillant à la galerie François Ier et dans d'autres parties du château (1537-1540) comme sculpteur. François Ier lui commanda des sculptures en marbre d'Hercule et de Léda et le nomma «Sculpteur du Roi» en 1553. Il est à noter que le monogramme vu sur les gravures est parfois aussi interprété comme celui du graveur Jean Viset, documenté en 1536 à Fontainebleau.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de vente
Retourner au catalogue