L'Adoration des mages Très rare tapisserie... - Lot 6 - Giquello

Lot 6
Aller au lot
Estimation :
20000 - 25000 EUR
Résultats sans frais
Résultat : 26 000EUR
L'Adoration des mages Très rare tapisserie... - Lot 6 - Giquello
L'Adoration des mages Très rare tapisserie allemande, probablement Franconie XVIe siècle, datée de 1577 H. 0,50 m x L. 0,62 m H. 1ft 7½ x W. 2ft ½ Iconographie : L'adoration des mages, guidés depuis l'Orient par une étoile, est relatée uniquement par Matthieu (II, 1-12) : « Entrant dans la maison, ils trouvèrent l'enfant avec Marie sa mère, et se prosternant en terre, ils l'adorèrent. Puis ouvrant leurs trésors, ils lui offrirent pour présents de l'or, de l'encens et de la myrrhe - Et ayant reçu pendant qu'ils dormaient un avertissement de n'aller point retrouver Hérode, ils s'en retournèrent en leur pays par un autre chemin » (voir Louis Réau). À partir du XIIe siècle, le symbolisme associe les mages aux trois âges de la vie et aux différents continents connus à cette époque : l'Europe, l'Asie, l'Afrique (Louis Réau, op. cit.). Melchior est un vieillard, Balthasar un homme mur et Gaspard un jeune homme (une tradition postérieure à l'évangile leur a donné ces noms). Leurs présents sont devenus également symboliques : l'or est un hommage à la royauté du Christ, l'encens symbolise sa divinité et la myrrhe signifie qu'il est destiné à mourir. Précieuse œuvre de dévotion pour un oratoire privé, richement tissée à or, cette petite tapisserie, d'après H. Göbel (op. cit.) qui l'a reproduite dans son ouvrage, serait originaire de Franconie, région historique de l'Allemagne englobée aujourd'hui dans la Bavière. Matériaux et état : Chaine en laine, trame en laine, soie et fils de métal précieux Bon état, couleurs bien conservées, cousue (à la main) sur un velours vert tendue sur un support. Provenance : - Collection des princes de Oettingen-Wallerstein, couvent de Maihingen. - En 1950 dans le Château de Harburg, autre demeure des princes de Oettingen-Wallerstein. Exposition : - Dieu, ses prophètes et ses saints, Galerie Chevalier, juin 2001, reproduit sous le n° 10, catalogue par Nicole de Pazzis-Chevalier. Références bibliographiques : - Heinrich Göbel, 1933, Wandteppiche, Teil III, Die Germanishchen und Slawischen Länder, Band I, Repr. n° 223 - Louis Réau, 1956, Iconographie de l'art chrétien, Tome second, vol. II, pp. 236-255
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de vente
Retourner au catalogue