Diane et Apollon et les enfants de Niobé Tapisserie... - Lot 20 - Giquello

Lot 20
Aller au lot
Estimation :
10000 - 15000 EUR
Résultats sans frais
Résultat : 14 300EUR
Diane et Apollon et les enfants de Niobé Tapisserie... - Lot 20 - Giquello
Diane et Apollon et les enfants de Niobé Tapisserie de Paris, probablement atelier de Raphaël de la Planche, rue de la Chaise Les modèles (vers 1600) sont de Toussaint Dubreuil (circa 1561-1602) Faisant partie d'une tenture de l'Histoire de Diane qui comprenait 8 sujets XVIIe siècle, vers 1635 H. 2,17 x L. 3,34 m H. 7ft 2 x W. 10ft 11 Iconographie : Niobé ayant déclaré qu'elle était supérieure à Latone qui n'avait eu que deux enfants, alors qu'elle, Niobé, en avait eu plusieurs (sept filles et sept fils). Latone, offensée, demanda à ses deux enfants (Apollon et Diane) de la venger, ce que firent les deux divinités en usant de leurs arcs et flèches contre les enfants de Niobé. C'est cette scène qui est superbement mise en page dans la présente tapisserie. Sujets des tapisseries composant la tenture : L'Accouchement de Latone, Les Paysans de Lycie changés en grenouilles, L'Assemblée des Dieux, Le Sacrifice à Latone, Diane et Apollon et les enfants de Niobé, Diane tire une flèche sur Orion, La Mort de Chioné, Diane et Britomatis, Diane entre les géants, Diane avec ses lévriers Tapisseries en rapport : La tenture de l'Histoire de Diane eut un grand succès en son temps. Citées dans Vittet 2010 (op. cit. pp. 56 et 57 et pp. 59 à 63) Deux suites complètes furent tissées à or pour Henri IV, toutes deux disparues. Une autre tenture en huit pièces également tissée à or faisait partie de la collection de Richelieu et fut léguée par celui-ci à Louis XIII ; elle est conservée au Mobilier National. Plusieurs tentures sont citées dans Denis 1996 (op.cit. pp 124 à 141) - Tenture I (cinq pièces) conservée en 1996 au Château de Chambord - Tenture II (une pièce Diane et Apollon et les enfants de Niobé) - tapisserie à l'Hôtel de Sully (CHM/CMN) en 1996 - fils d'or et d'argent - Tenture III aux armes de Dominique Séguier, évêque d'Auxerre, conservée en 1996 à Chambord (fondation Sommer) ; trois autres tapisseries aux armes de Monseigneur Séguier sont passées dans le marché de l'art entre 1954 et 1976 - Tenture du Patrimonio Nacional : huit pièces aux armes de Osorio y Colonna, tissées pour Don Pedro Alvarez de Toledo (voir aussi Junquerra de Vega, 1986 op. cit. Vol. II, pp. 6 à 14) - Tenture aux armes Bourbon et Savoie-Carignan ; sept tapisseries subsistent : cinq à Turin et deux à Oxford. - Des tapisseries dans une collection particulière genevoise. Citons également : - Une tenture de six tapisseries au Château de Holyroodhouse en Ecosse (collection royale) - Swain 1988, op. cit, pp. 50 à 55) - Une tapisserie aux armes de la famille de Valbelle (Diane entre les géants) dans une collection particulière en France. Presque toutes les éditions connues furent tissées dans les ateliers du Faubourg St Marcel avec de larges bordures de plusieurs modèles, très décoratives ; ces tapisseries peuvent atteindre 4,00 m, et plus, de haut, cependant... Le château de Vaux-le-Vicomte conserve un ensemble de cinq tapisseries attribuées à l'atelier de Raphaël de la Planche, donc plus tardives, avec des bordures d'après Simon Vouet ou Jean Cotelle, et une échelle moindre. Il s'agit probablement des tapisseries reproduites en fig. 7 et 18 dans Denis 1996 et qui à cette date étaient mentionnées en localisation inconnue ? Signalons que l'inventaire après décès de Raphaël de la Planche mentionne une série de 5 dessins sur l'Histoire de Diane, Fenaille, 1923 La tenture de l'Histoire de Diane connut donc le succès en ce premier tiers du XVIIe siècle. Plusieurs très grandes tapisseries représentant Diane et Apollon et les enfants de Niobé subsistent, mais sont conservées dans des musées et institutions et n'apparaissent pas sur le marché de l'Art. Le sujet est assez cruel mais la composition est superbe et nous reprenons le texte d'Isabelle Denis dans le catalogue de 1996, p. 140 (op. cit) : C'est l'une des compostions les plus ambitieuses et les plus spectaculaires de la tenture, dans laquelle on perçoit bien le « michelangélisme » de Dubreuil... A travers la référence à l'antique se manifeste la double recherche de l'affirmation plastique et de l'expression des passions... Matériaux - Etat : Tissée en laine et soie (chaîne en laine, trame en laine et soie), la tapisserie a conservé de beaux coloris vifs. Bon état, restaurations d'entretien. Bordure manquante, mais la composition est entière comme on peut en juger d'après les autres tapisseries existantes. Provenance : - Collection particulière française
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de vente
Retourner au catalogue