Les Enfants jardiniers Entrefenêtre du Printemps Tapisserie... - Lot 25 - Giquello

Lot 25
Aller au lot
Estimation :
20000 - 30000 EUR
Résultats sans frais
Résultat : 59 800EUR
Les Enfants jardiniers Entrefenêtre du Printemps Tapisserie... - Lot 25 - Giquello
Les Enfants jardiniers Entrefenêtre du Printemps Tapisserie de la Manufacture Royale des Gobelins Faisant partie de la tenture des Enfants Jardiniers Modèle de Charles Lebrun (1619-1690), premier peintre du Roi et premier directeur de la Manufacture Royale des Gobelins H. 3,15 x L. 2,07 m H. 10ft 4 x W. 6ft 9 ½ La tenture des Enfants Jardiniers traite du thème des quatre saisons à travers un groupe d'enfants s'activant dans un jardin. A côté des tentures à la gloire du Roi, comme la tenture de l'Histoire d'Alexandre ou la tenture de l'Histoire du Roi, ou de tentures sur des thèmes religieux (Histoire de Moïse), c'est la seule tenture d'époque Louis XIV qui traite d'un sujet intimiste, celui des enfants que le roi aimait tant. On retrouve la très belle bordure de cette tapisserie dans quatre tapisseries de la Manufacture Royale des Gobelins à sujets mythologiques, ayant fait partie des tapisseries de la collection de Louis XIV, conservées au Rijksmuseum à Amsterdam. La bordure est décrite dans l'inventaire des tapisseries de Louis XIV « La bordure fond aurore à rinceaux et vases de fleurs et fruits, ayant au milieu du haut deux tourterelles et deux petits chiens par en bas... » voir Vittet 2010, p. 204, qui indique par ailleurs, p. 202 : « On ignore qui a dessiné cette exceptionnelle bordure qui paraît ne jamais avoir été retissée pour des particuliers ». Matériaux et état : Finement tissée en laine et soie : chaîne en laine (8 fils de chaîne au cm), trame en laine et soie Bel état, coloris très bien conservés, magnifique bordure royale, rapportée. Les couleurs éclatantes de cette tapisserie nous rappellent l'art des teinturiers des Manufactures royales françaises à l'époque de Louis XIV. L'éclat des soies jaunes donne l'impression que la tapisserie a été tissée avec des fils de métal précieux. Références bibliographiques : - Maurice Fenaille, 1903, Etat général des tapisseries de la Manufacture des Gobelins depuis son origine jusqu'à nos jours - 1600 - 1900, Tome II, pp. 84 à 97 - Ebeltje Harkamp-Jonxis, Hillie Smit, 2004, European tapestries in the Rijksmuseum (n° 103 a, b, c, d, p. 338 à 345) - Jean Vittet, Arnauld Brejon de Lavergnée, 2010, La Collection de tapisseries de Louis XIV Provenance : - Collection particulière, ancienne collection Georges Chevalier
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de vente
Retourner au catalogue