Vertumne et Pomone Tapisserie de la Manufacture... - Lot 30 - Giquello

Lot 30
Aller au lot
Estimation :
15000 - 20000 EUR
Résultats sans frais
Résultat : 58 500EUR
Vertumne et Pomone Tapisserie de la Manufacture... - Lot 30 - Giquello
Vertumne et Pomone Tapisserie de la Manufacture Royale de Beauvais Faisant partie d'une tenture des Métamorphoses d'Ovide D'après René-Antoine Houasse (1645-1710) Fin du XVIIe siècle H. 3,05 x L. 3,90 m H. 10ft x W. 12ft 10 Iconographie et description Ovide a chanté les amours de Vertumne et Pomone, divinités romaines de la nature, protecteurs des jardins, des vergers et de la bonne maturité des fruits. Vertumne, dont le nom vient de vertere, changer, tenta à plusieurs reprises de séduire Pomone en changeant d'aspect (c'est l'allégorie des saisons). Il lui apparut en laboureur, moissonneur, vigneron, jardinier, mais sans succès. Finalement, il prit l'apparence d'une vieille femme, lui conta une histoire et plaida sa propre cause. Puis il se révéla lui-même dans sa vraie nature, jeune dieu resplendissant. Pomone n'y résista pas, s'éprit de lui et accepta son amour. Les deux personnages sont au premier plan, assis sur une sorte de banc de pierre. Tout le fond de la tapisserie est occupé par un remarquable jardin orné de balustrades, de murs et de portiques de pierre, de grandes vasques remplies de cactées. Six jeunes jardiniers travaillent dans le parc et l'ensemble figure parfaitement le domaine des deux divinités. La composition s'inscrit dans une belle bordure à décor de rinceaux fleuris entrelacés de feuilles d'acanthe, branchage, rameaux d'olivier. Cette tapisserie tissée sous la direction de Philippe Béhagle, directeur de la Manufacture Royale de Beauvais de 1684 à 1705, illustre parfaitement un certain goût du merveilleux recréé par l'association de contes mythologiques dans le cadre d'une nature à son apogée. Matériaux et état : Tissée en laine et soie (chaîne en laine, trame en laine et soie) Bon état général ; restaurations d'entretien Références bibliographiques - Bertrand Jestaz, 1976, The Beauvais Manufactory in 1690 in Acts of the Tapestry Symposium, pp. 187 à 219, fig. 12 (même tapisserie, mais avec une bordure différente conservée au Neues Schloss Bayreuth). - Matthieu Lett, 2020, René-Antoine Houasse (vers 1645-1710), Peindre pour Louis XIV. La tapisserie est reproduite p. 160, fig. 136 Provenance : - Collection particulière, ancienne collection Georges Chevalier
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de vente
Retourner au catalogue