Nerval (Gérard de)

Lot 4
Aller au lot
Estimation :
30000 - 50000 EUR
Résultats avec frais
Résultat : 42 968EUR
Nerval (Gérard de)
Scènes de la Vie Orientale. 1. Les femmes du Caire. 2. [Les femmes du Liban]. Ferdinand Sartorius, Paris, 1848. Tirage de toute première émission, 2 volumes à la bonne date de 1848, dont le second porte le sous-titre Les Femmes du Caire (au lieu de Les Femmes du Liban), surmonté du chiffre « 2 ». Dans les rares exemplaires du second volume à la date de 1848, la couverture a été grattée dans la date imprimée en chiffres romains au niveau du X et du VIII de « M DCCC XLVIII » pour la transformer en « M DCCC L ». Mais ce changement fut négligé pour la page de titre qui garda ainsi la date de « M DCCC XLVIII ». Cette toute première émission du second volume porte donc deux dates différentes sur la couverture et à la page de titre. Édition originale (27,7 x 14 cm). Reliure signée de Pierre-Lucien Martin : Demi-maroquin brun à coins, dos à 5 nerfs pincés, caissons encastrés d'un triple filet à froid, titres dorés, têtes dorées, doublures et gardes de papier caillouté, couvertures et dos conservés, étui. Exemplaire d'Auguste Maquet, un des deux exemplaires connus avec envoi de la vraie édition originale chez Sartorius à la date de 1848 pour les deux volumes. Envoi autographe signé à l'encre noire sur le faux-titre du premier volume : « Á mon camarade A. Maquet Gérard ». De cet ouvrage majeur de Gérard de Nerval, la réunion des deux volumes à la date de 1848 (édition « Sartorius ») est rarissime, et, hormis le nôtre, moins de dix exemplaires semblent connus : exemplaire du fonds Spoelberch de Lovenjoul, à l'Institut ; deux exemplaires de la collection Buffetaud, dont l'un provient de la bibliothèque Robert Danon, dispersée en 1973 ; un exemplaire décrit dans le catalogue 1995 de la librairie Jean-Claude Vrain (n° 109 du catalogue) ; l'exemplaire du précepteur de l'Aiglon à Vienne, Dietrichstein, (La Bibliothèque de Pierre Bergé, 2e vente, Sotheby's / Pierre Bergé et Associés, 8-9 novembre 2016, n° 313), deux exemplaires mentionnés par Michel Brix (2020) dont un d'un catalogue de la librairie Gaillandre et un autre d'une bibliothèque genevoise (en fait peut-être celui de la librairie Vrain), l'exemplaire de Jules Janin avec ex-dono de sa main (d'abord décrit de façon erronée comme un envoi de Nerval, voir Brix, 2020), et enfin l'exemplaire avec envoi à Eugène de Stadler, relié en un seul volume (exposition Gérard de Nerval, Bibliothèque Historique de la Ville de Paris, 1996, n° 372). Ce dernier exemplaire est le seul avec le nôtre à comporter un envoi de Nerval. L'envoi figurant dans tous ces exemplaires est signé « Gérard de Nerval », alors que notre exemplaire dédicacé à Maquet est signé du seul « Gérard », témoignant de l'ancienneté particulière de leur amitié, datant du collège, et de leur collaboration littéraire. Cet envoi signé « Gérard » rappelle d'ailleurs que dans sa jeunesse, les premiers livres de Nerval furent publiés sous son seul prénom, et ce n'est qu'en 1836 qu'il choisit son pseudonyme définitif. Auguste Maquet (1813-1888) est un des littérateurs les plus méconnus du XIXe siècle : présenté par Nerval à Alexandre Dumas, il contribua avec celui-ci aux plus grands romans de cape et d'épée de son temps, entre 1840 et 1850 : Le Chevalier d'Harmental, puis Les Trois Mousquetaires, Vingt Ans Après, Le Comte de Monte-Cristo, Le Chevalier de Maison Rouge, La Dame de Monsoreau, Joseph Balsamo, Le Vicomte de Bragelonne, La Tulipe Noire, ou Le Collier de la Reine. Seule une décision de justice (1858) basée sur un ancien accord entre Dumas et Maquet retira à celui-ci toute prétention en copaternité ! Sur une idée propre ou sur un projet de Dumas, Maquet fut en effet le rédacteur initial des récits, qu'ensuite Dumas devait transformer en romans célèbres, donnant lieu à la plus spectaculaire des associations littéraires du temps. Le présent exemplaire évoque de façon unique la collaboration de trois grands romantiques : Nerval, Maquet et Dumas. Provenance : Auguste Maquet ; Henri Matarasso. Exposition : Gérard de Nerval, Bibliothèque nationale de France, 1955, n° 102.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de vente
Retourner au catalogue