Bracquemond (Félix)

Lot 25
Aller au lot
Estimation :
300 - 800 EUR
Résultats avec frais
Résultat : 661EUR
Bracquemond (Félix)
Ɵ Du dessin et de la couleur. Charpentier & Cie, Paris, 1885. Édition originale (19 x 12 cm). Reliure : Cartonnage à la Bradel de papier marbré légèrement postérieur. Envoi au philologue Ernest Courbet pour le remercier d'avoir « pu débrouiller le cahos [sic] de cet essai » de Bracquemond sur son ouvrage phare sur la couleur et le dessin, dont on estime qu'il fut le déclic qui fit passer Van Gogh de ses compostions sombres à sa palette éclatante d'après 1885. Félix Bracquemond (1833-1914) ne fut pas seulement l'auteur malheureux du frontispice de la seconde édition des Fleurs du Mal (« l'horreur de Bracquemond » écrivait Baudelaire), mais un des grands promoteurs du renouveau de l'estampe en France, dont il fut le principal théoricien. Membre fondateur de la Société des Aquafortistes, il fut aussi un des fers de lance du japonisme, dès le milieu des années 1850, notamment à partir des estampes de Hiroshige et Hokusai. Il participa à la première exposition impressionniste chez Nadar en 1874, et tous les graveurs impressionnistes furent guidés par lui. Son ouvrage sur l'interaction symbolique de la couleur et du dessin, qui reste un chef-d'œuvre du genre, fut un des livres de chevet de Van Gogh, l'inspirant de façon décisive pour l'emploi de la couleur qui caractérise son œuvre des deux ou trois dernières années. Le philologue Ernst Courbet fut l'auteur d'un fameux Montaigne inconnu. Il conseilla et aida Bracquemond, qui n'avait au départ rien d'un écrivain, pour « débrouiller le chaos » de son essai et le rendre présentable au lecteur. Provenance : Ernest Courbet.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de vente
Retourner au catalogue