Cendrars (Blaise)

Lot 94
Aller au lot
Estimation :
2000 - 3000 EUR
Résultats avec frais
Résultat : 4 044EUR
Cendrars (Blaise)
Ɵ Une nuit dans la forêt. Premier fragment d'une autobiographie. Au Verseau, Lausanne, 1929. 3 eaux-fortes de Charles Clément, avec dans les 20 exemplaires de tête sur japon impérial justifiés par les auteurs, le frontispice rehaussé de couleurs par l'artiste et signé, un dessin original à l'encre de chine, une eau-forte refusée incluse dans les suites : une suite signée des quatre gravures sur japon nacré, une suite signée du 2e état des quatre gravures, une suite signée des quatre gravures en sanguine sur auvergne. Chacun de ces documents (dessin, suites) est présenté sous sa propre couverture titrée. Le justificatif annonce encore un exemplaire sur vieux japon avec dessins et le manuscrit, mais il semble qu'il n'ait pas vu le jour ; en outre, 475 exemplaires sur auvergne, donc 25 hors commerce, furent tirés. Édition originale (33 x 25 cm). Reliure : box mosaïqué de Julien Bogousslavsky exécutée par Loutrel (2006), chemise-étui. Exemplaire de tête nominatif de l'éditeur sur japon impérial, dédicacé par l'auteur et l'illustrateur, complet de tous les documents annoncés (dessin original et suites), avec une suite supplémentaire sur auvergne et d'une lettre autographe signée de Cendrars se plaignant des dessins « ignobles »... « À Monsieur Fritz Roth en souvenir des Artigaux Blaise Cendrars » Avec envoi du peintre au frontispice rehaussé : « A Fritz - à Celui qui vendait ses pères Avec mes félicitations Clément » Le dessin original (monogrammé) est une variante du frontispice représentant Cendrars avec sa main coupée (ici la main gauche, alors que dans la gravure du frontispice, il s'agit bien de la main droite, du fait de l'inversion due à l'impression). Le présent exemplaire contient une lettre autographe signée de Cendrars à Meuillot (1 page in-4 à l'encre bleue), où il déclare : « Vous avez raison. Les dessins sont ignobles. J'ai été trahi par un homme que j'avais cru intelligent »... L'exemplaire contient encore une suite supplémentaire sur auvergne des trois eaux-fortes du livre, le bulletin de souscription de l'ouvrage (format carte postale sur papier fort orange), et un feuillet (4 pages in-8 sur auvergne, s.d. [1925]) intitulé Note sur le Verseau, exposant l'histoire et les projets de l'éditeur, la Société des Éditions du Verseau à Lausanne fondée en 1925 : « Le Verseau publiera, de Blaise Cendrars, dans le début de l'an prochain, en édition de luxe, un inédit : Une nuit dans la forêt ». Le projet datait de 1925, mais Cendrars prit du temps pour écrire son texte et ne fit parvenir son tapuscrit qu'au début de 1929, alors qu'il l'avait promis pour 1927 à l'éditeur, qui selon la note ci-dessus l'attendait déjà pour 1926 ! Une nuit dans la forêt, comme son sous-titre l'indique, est le premier essai autobiographique de Cendrars, comme toujours largement mélangé de fiction. Quoi qu'en dise le feuillet du Verseau, Cendrars ne fut pas vraiment prophète en son pays, et ce livre reste le seul d'importance à avoir été publié en Suisse. Charles Clément (1889-1972) fut à l'époque un peintre reconnu en Suisse, même si les présentes gravures ne furent visiblement pas du goût de Cendrars. Le dédicataire de cet exemplaire, Fritz Roth, fut avec son frère Max et son beau-frère Carl Sauter, le fondateur des Éditions du Verseau. Il tint aussi la plus brillante librairie ancienne de Suisse romande de l'entre-deux-guerres. Provenance : Fritz Roth ; Grégoire Salmanowitz.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de vente
Retourner au catalogue